Caulaincourt chez AMBASSADE EXCELLENCE

Caulaincourt chez AMBASSADE EXCELLENCE

Nous avons le plaisir d’annoncer à nos chers clients que la maison Caulaincourt est désormais en vente chez AMBASSADE EXCELLENCE, qui regroupe les maisons Françaises d’exception.

Nous leur laissons la parole :

Chaussures à vos pieds

Alexis Lafont crée la maison Caulaincourt en 2008, un parcours exemplaire de bientôt dix ans. Les souliers naissent au gré de son inspiration, toujours en éveil, à l’affut de l’idée qu’il couchera sur l’un de ses carnets. Enfant déjà, il embrasse la création, photographie, sculpture, dessin, c’est comme l’enthousiasme, ça se voit, au fil de ses collections, témoins des aventures de leur créateur. L’inspiration est partout, mais se manifeste de préférence là où on ne l’attend pas, c’est la rencontre imprévue. Films, lieux, personnes, citons le très beau et très sensible The Darjeeling limited (2007) de Wes Anderson – cinéaste infiniment raffiné – une paire de bottines Caulaincourt porte d’ailleurs le nom du film. Allons plus loin et nous percevrons une quasi filiation entre l’œuvre d’Anderson, ses personnages à fleur de peau et Alexis Lafont, dans cette énergie débordante, qui emporte l’élégance loin, très loin, devant.
 
Souliers.
Alexis Lafont, on s’en doute, porte ses créations – témoins ses parfaites Saddle shoes vert olive et brunes vues à ses pieds (disponibles en commande spéciale) qui, un jour prochain, si nous sommes chanceux, apparaîtront dans sa boutique de l’avenue Victor Hugo. Le soulier blanc, qu’il défend dans les pages de GQ, parce non, nous ne sommes pas tous tenus de nous habiller en costume gris chaque jour, et que ses souliers blancs sont une belle réponse à la sempiternelle Stan Smith – rappelez-vous Gainsbourg et ses Repetto. Un œil également sur ses créations spéciales, pour l’Experimental cocktail club, richelieus en veau velours rose fané, d’une beauté proche de l’insoutenable.
 
Cette acuité dans la réponse aux attentes de clients (de toutes générations) est le résultat d’une attitude oubliée depuis des temps immémoriaux par les grandes maisons qui l’ont remplacée par toujours plus de dorures : c’est l’écoute, l’attention. Dans ses quatre boutiques parisiennes, l’expérience client est d’or. Alors Alexis invente toujours, et pour – presque – tous, pour les motocyclistes, une chaussure hyper robuste inspirée de la commando boot, et qui régulièrement réapparaît dans ses collections, pour d’autres, ou les mêmes, lorsqu’ils descendent de leur monture, le mocassin Jane dont l‘apparente simplicité frise le génie, sans oublier le ceremony, qu’il décline en d’exquises matières.
 
Alexis Lafont est l’un des descendants du Marquis de Caulaincourt. Dans ses mémoires, le grand écuyer de Napoléon cite celui qu’il seconde en tout : « Le doute est l’ennemi des grandes entreprises ». En voici une qui lui laisse peu de place, et nous ne souhaitons pas douter des chaussures à nos pieds, lorsque nous avançons dans le monde.
 
Les souliers et la maroquinerie que nous présentons ici sont produits dans les meilleurs ateliers de France, sélectionnés selon l’excellence de leur savoir-faire spécifique.

le 6 décembre 2017. Par Alexis LAFONT. Catégories : Actualités, Featuring