Caulaincourt aime : le GRAND PIGALLE HOTEL

Caulaincourt aime : le GRAND PIGALLE HOTEL

photo_16-05-2015_21_04_35

Nous avons dormi au Grand Pigalle Hôtel avant son ouverture !

Les fondateurs de l’Experimental Cockatil Club nous ont sollicité pour venir « tester » l’hôtel avant son ouverture.

Nous partageons en effet le même goût pour les belles / bonnes choses

On peut donc en parler avec une certaine connaissance du lieu :

Débutons par le moins important … quoi que, c’est symptomatique d’une démarche générale que nous avons en commun – le luxe est dans les détails -  : l’hôtel, en plus de lits et de salles de bain, possède aussi une voiture, à disposition de ses clients nuit et jour.

Et quelle automobile ! La GPH Car – une Citroën DS – est une merveille, revenue d’entre les mort par le talent de Monsieur Gilles Drouilli (ici en photo avec votre serviteur dans l’objet des fantasmes).

photo_27-02-2015_21_57_49

 

Seul problème : il va falloir jouer des coudes pour en profiter tant l’expérience est plaisante.

En sus d’une automobile, le Grand Pigalle Hôtel c’est aussi :

- des produits de bain top niveau, spécifiquement développés pour le lieu.

- des chambres petites (on est a SoPi, ne pas l’oublier) mais décorées avec le talent fulgurant de Mme Dorothé Meilichzon.

- une vue « parisienne » dans certaines chambres, qu’on croirait sponsorisée par l’office du tourisme tellement elle est « dans le ton ».

- une literie digne des plus grands palaces.

- un lieu plein de vie – le rez-de-chaussé est dédié à un vrai bar / restaurant parisien ou est proposée une carte aussi simple que bonne.

photo_16-05-2015_22_03_28

 

Bref, on a testé, et on a apprécié, vous l’aurez compris !

Sans doutes le meilleur hôtel parisien dans sa catégorie (3*).

Voici l’expérience qu’a vécu Monsieur Christian Garcia, responsable du magasin de la rue Chomel à Paris :

« Texte intitulé : Grand Opening

Récemment j’ai eu le privilège de vivre une expérience inédite: passer une nuit dans un bel hôtel parisien quelques jours avant son ouverture.

Découvrir en avant-première le travail de toute une équipe, sentir l’énergie et la passion qui se dégage d’une telle aventure, voir s’affiner les derniers réglages, assister aux ultimes préparatifs avant le lever de rideau, quel programme !

Tout commence dans le très cosmopolite SoPi, comprenez South Pigalle, quartier choisi par la bande de l’Experimental Cocktail Club pour y déposer ses valises. Ou plutôt pour y accueillir les vôtres. Dans un bel immeuble en pierre de taille, le Grand Pigalle Hotel dévoile un caractère très parisien. A peine rentré, on est happé par l’atmosphère du lieu : ambiance retro savamment distillée, appliques en laiton, papiers peint graphiques, un long bar s’étirant vers des fauteuils qui tiendront toutes leurs promesses, l’œil se promène de détail en détail avec avidité.

Cette déco cosy et raffinée se retrouve évidemment dans les chambres. La literie y est exceptionnelle, littéralement. Mention spéciale à la chambre sous les toits, au charme parisien typique avec vue sur le Sacré Cœur.

A ce stade, on est déjà conquis, mais c’est sans compté sur l’atout majeur que constitue le bar à vin situé au rez-de-chaussée. Une fabuleuse carte de vins italiens, un brunch à tomber, et un service expert sont au menu, le tout dans une atmosphère agréable et conviviale.

 

En résumé, un bien bel endroit, qu’on y vienne dormir ou dîner, un cadre sans faute ou le fond est à la hauteur de la forme. Et si jamais l’idée incongrue de sortir du Grand Pigalle Hotel survenait, vous n’auriez que l’embarras du choix dans ce quartier aux multiples visages. »

photo_10-03-2015_14_43_44

le 2 juin 2015. Par Alexis LAFONT. Catégories : Actualités, Chapeau & Melon