L’ENTRETIEN DES SOULIERS

L\'ENTRETIEN DES SOULIERS

L’Entretien des Souliers

 

 

Un entretien régulier est sans nul doute le meilleur allié de vos souliers préférés. Vous y trouverez un triple bénéfice : la mise en beauté, car un cuir de qualité s’embellira au fil du temps si on a su en prendre soin ; le confort, car quel dommage de se défaire de chaussures devenues des chaussons au fil du temps, si vous n’avez pas su leur apporter tout le soin qu’ils méritent ; et enfin, l’espérance de vie décuplée par une attention rigoureuse.

 

Un entretien se décompose en trois actions : nettoyer, nourrir, faire briller.

 

Première étape : il convient de bien préparer les souliers. Assurez-vous que les embauchoirs en bois brut les remplissent correctement, puis munis d’une brosse douce, commencez par dépoussiérer la surface du souliers ainsi que les bords de la semelle.

 

Une fois ceci effectué, vous pouvez passer à la deuxième étape, le crémage. Il s’agit de nettoyer le cuir avec une crème afin de le nourrir en profondeur, et le rendre plus résistant aux aléas du quotidien. A l’aide d’un chiffon, masser le soulier en insistant bien sur les plis de marche et les coutures. Soyez généreux, le cuir absorbe rapidement la crème.

Nous vous conseillons de prolonger cette étape sur les talons et la semelle en cuir.

Vous pouvez laisser sécher quelques minutes.

 

Ensuite viens la dernière étape, le cirage. A présent, il s’agit d’embellir les souliers en faisant ressortir la brillance naturelle du cuir. Équipé d’un chiffon doux (un vielle chemise en popeline fera parfaitement l’affaire), appliquer une pâte de cirage sur l’ensemble du soulier. Il est très important de ne pas surcharger le cuir de cirage, veillez donc à l’utiliser avec parcimonie. Petit astuce pour magnifier votre cirage : vous pouvez déposer une ou deux gouttes d’eau sur la zone du soulier que vous vous apprêtez à cirer afin d’accentuer la brillance.

Comme pour le crémage, n’oubliez pas de cirer également les lisses et les talons.

 

Pour parfaire cette troisième étape, vous pouvez réaliser un glaçage dans le but d’accentuer la brillance sur les parties rigides du souliers (pointe et contrefort). Cette finition très esthétique requiert une bonne dose de savoir-faire et de patience et fera l’objet d’un article spécifique.

 

Il convient alors de laisser reposer les souliers.

Une fois la cire sèche, armez-vous d’un gant lustreur ou, à défaut, d’un chiffon doux, puis lustrer énergiquement la surface du cuir afin d’en révéler la brillance.

 

Et voilà !

img_2656

Christian Garcia, responsable du magasin rue Chomel.

 

 

le 2 juin 2015. Par Alexis LAFONT. Catégories : Conseils d’Experts